Traduisez le site dans votre langue

Select your languages

samedi 20 août 2011

Maximum Delirium: Hommage à Hiroyuki Imaishi


Panty and Stocking vs Pandy and Retro: Clash of the freakz!


Salut à vous, fidèles lecteurs comme égarés de passage (et peut-être futurs fidèles)!
A la base je comptais juste vous proposer le fanart ci-dessus que j'ai réalisé en l'honneur des créations rated W for WTF de l'animateur japonais de génie Hiroyuki Imaishi, mais cela n'aurait pas été complet et digne de l'envergure de ce grand monsieur.
je vais donc finalement vous proposer un petit échantillon des travaux du maitre avec des croquis, sketchs et M.A.D (vidéos hommages) afin que vous aussi vous puissiez succomber à la folie omniprésente dans ces petites pépites fraiches et décalées.

Who's dat Badass?

Même si vous n'avez jamais entendu parlé de lui, si vous êtes fans de mangas ou un tant soit peu intéressés par le monde de l'animation, vous avez forcément dû voir au moins une fois un échantillon de son travail, notamment dans l'anime qui a signé le début de sa carrière en tant qu'animateur: Neon Genesis Evangelion pour les studios Gainax.


Evangelion, série culte mais un chouïa Bullshiteuse dans les premières tentatives de traitement de sa fin (heureusement qu'il y The Rebirth maintenant)


Il y a pire comme départ dans la vie professionnelle d'animateur n'est-il pas?! Le fait est que notre surdoué adeptes de scènes d'actions nerveuses et survoltées (un tantinet épileptiques) s'illustrera à nouveau chez Gainax sur une série qui à l'époque chamboula complètement ma vision de l'animation japonaise:
FLCL (Fuli Culi)

Welcome to the madhouse!!!



Entre ces deux mastodontes Imaishi travailla sur l'animation clé de plusieurs autres animes comme les films et téléfilms de Lupin The Third: Crisis in Tokyo, Alcatraz Connection et Otakara Henkyaku Daisakusen et sur la série hautement déjantée Abenobashi (les épisode 3 et 12, les plus speed et tarés).



Lupin III, le héros de manga le plus funky avec Cobra...à croire que les jeunes loups à force de se la donner en oublient cette donnée primordiale




L'épisode 3 d'Abenobashi, un monument de WTF décomplexé



Dead Leaves: La Biffle


YAY!Baby!!!


Après un parcours aussi exemplaire il était tant pour notre surdoué de passer aux choses sérieuses et de produire son propre film avec Dead Leaves, un véritable OVNI où Pandy (une plantureuse jeune fille avec une tâche de vin sur l'oeil) et Retro (Un voyou avec un vieux poste de télé à la place de la tête), deux amnésiques asociaux et violents se retrouvent embarqués dans un sac de nœuds intersidéral et métaphysique. Cette œuvre hautement déviante figure aujourd'hui encore dans mon Top 5 des films d'animation les plus barrés au côtés de Aachi & Ssipak et The Haunted World of El Super Beasto. Tout y était: humour noir irrévérencieux, violence gratuite, sexe en camisole de force, combats épiques et bien d'autres joyeusetés encore!

Trailer US:


Attention, vous n'en ressortirez pas indemnes!


Ce film acheva donc de me rendre complètement fan de l'individu et à partir de l'annonce de chacun de ses travaux est devenu pour moi comparable à l'attente de la venue de d'un Père Noël à la sauce grindhouse et dopé aux amphets!


Calottes récentes

Ces coups de maitre n'arrêteront pas notre alien qui finira de nous calotter nos mirettes avec des séries constituant à chaque fois des claques dans le paysage de la japanimation.

-En 2007, l'épopée SF et mécha totalement barrée Gurren-Lagann qui introduira l'un des personnages masculins de manga les plus charismatiques et égocentriques de tous les temps, j'ai nommé Kamina!




Mmmmh, vous avez dit Badass?


-En 2010, le très sexy et politiquement incorrect Panty and Stocking with Garterbelt, qui de par son graph atypique et "enfantin" fit souffler un véritable vent de fraicheur sur un monde de l'animation japonaise qui commençait à perdre sa folie et à se standardiser de plus en plus.




Un pur concentré de Pop Culture et d'irrévérence dans ta face!!!


Voilà, vous l'aurez compris, je suis en admiration totale devant tout ce qu'à accompli Hiroyuki Imaichi, j'espère que cet article vous aura donné envie d'en savoir plus sur lui et que vous choperez le virus! Mais avant tout, j'espère qu'il continuera longtemps à nous fournir des œuvres non formatées et surpuissantes pendant encore longtemps!

Et pour finir, quelques une des M.A.D autour de ce fifou et l'intro survoltée du moyen Musashi Samurai Legend, sorti à l'époque sur PS2:








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentaires : Hate it or Like it but Say it !