Traduisez le site dans votre langue

Select your languages

mardi 29 mars 2011

Une petite sucrerie pour la route?

Je ne sais pas si c'est à cause de l'approche des partiels mais je suis plutôt prolifique niveau dessin en ce moment, je profite donc d'une pause pour faire un dessin sur Sucker Punch, le dernier film de Zack Snyder (300, The Watchmen...) qui sortira demain en salle.


My lips like sugar, my lips like sugar...


Honnêtement je ne sais pas s'il sera bien mais en tout cas son imagerie est plutôt chiadée et les trailers animés de Ben Hibon envoient du pâté mes amis, donc les voici en lieu et place des habituels trailers cinés:












Si après ces délicieuses friandises vous voulez en savoir plus sur le sieur Hibon, sachez qu'après mes partiels je vous pondrai un petit article sur lui car le lascar sait y faire pour ce qui est de l'animation stylisée (ou alors si vous ne pouvez pas attendre, google est votre ami)
see ya soon.

lundi 28 mars 2011

Petit point sur l'animation française

En fait le titre est un peu mensonger car dans ce post je ne vais parler que d'Ankama.



"on se rentre dans le lard gaiement dans Wakfu mais c'est jamais cochon" Jean-Pierre Coffe, philosophe-gourmet, France


Ne criez pas au favoritisme, car même si je voue une admiration sans bornes à la maison d'édition du grand nord français, il faut avouer que ses productions sont ce qui se fait de mieux actuellement dans l'hexagone.
Pour appuyer mes propos et éviter de m'épancher trop longtemps sur cette affirmation, je vous propose un extrait de l'épisode 12 la première saison de Wakfu: "l'enfer du Boufbowl"





Un vibrant hommage à dragon ball ou aux matchs PSG-Lille?


Histoire d'une Love Story
Vu que Wikipédia pourra vous fournir un historique détaillé et précis sur la boite originaire de Roubaix, je vais plutôt vous proposer une vision plus "personnelle" de son cheminement depuis le jeu flash Dofus jusqu'à l'émergence de ses excellents labels comme le subversif label 619 de Run.
Mon premier contact avec Ankama se situe au moment du lycée où, alors à l'internat, je ne disposai que de peu de loisirs vidéo-ludiques durant la semaine, mon temps libre se répartissant entre des moments de joie insouciante avec mes potes et d'autres moins conviviaux du CDI. C'est pourtant durant cette deuxième occupation que j'ai découvert Dofus via les gamers de l'internat qui n'avaient pas manqué de l'installer sur chaque ordinateur du CDI (les petits coquins). Je me retrouvai donc vite à réaliser des quêtes dans "le monde des douze" à chaque fois que se présentait un instant d'accalmie pendant les cours et avant la réintégration de mon dortoir.
L'expérience était nouvelle, fraiche avec un univers coloré aux inspirations "manga" et un humour omniprésent, tout était présent pour que je devienne vite accro mais hélas je n'ai jamais pu dépasser le niveau 8 avec mon Sacrieur, incapable de me soumettre à la contrainte de devoir jouer à heures fixes et fréquemment pour ne pas être largué dans cet univers persistant (raison pour laquelle je n'ai jamais adhéré à aucun MMORPG ou MEUPORG). En plus de cela le CDI n'était pas un cyber-café et bientôt tous les ordinateurs furent hermétiquement verrouillés, empêchant les aventuriers en herbe de continuer leurs quêtes.

Je m'arrêtai donc là pour Dofus le jeu-vidéo, mais je ne perdais toutefois pas de vue le travail d'Ankama, m'informant régulièrement sur leur actualité via le net, ainsi quelques temps plus tard je tombai sur la vidéo promotionnelle du projet mutafukaz de Run et put@in, quelle claque mes amis.
Voici ladite vidéo (plus clean que dans mon souvenir):





"That's a f*ckin O.G animated production". XZibit, Poète,USA

Aaah, Dieu que je l'ai faite tourner cette vidéo (hélas, souvent pour me prendre des "mouaip, pas terrible"...cons de jeunes!!!).

Bref, la graine était plantée et tout me prédisposais à devenir un fanboy d'Ankama
qui multiplia des années plus tard via son label 619 des oeuvres en marge des standards de bande dessinée française, ni tout à fait franco-belges, ni tout à fait "global-manga", flirtant même avec le comics et empruntant les codes des trois grands courants de bande dessinée. Etant moi-même un original, je ne pouvais qu'adhérer à cette démarche et bientôt s'accumulèrent dans ma bibliothèque les premiers tomes de Debaser et Freaks' Squeele (et ceux de Maliki aussi :p) Mutafukaz étant suivi par un de mes compadres.


Aujourd'hui je suis toujours autant accro mais mon admiration s'est transformée en un désir irrépressible de collaborer avec Ankama, et ce en particulier depuis le travail de "Cross Média" réalisé autour de Wakfu, la suite de Dofus se situant 100 ans après son prédécesseur: la phase de béta-test étant accompagnée d'une promotion avec une bande dessinée, un dessin animé, des cartes à jouer , ces médias se soutenant les uns les autres pour plus d'impact sur le public ciblé.
Ce fût une réelle réussite car en plus d'une démarche marketing impeccable, les oeuvres développées autour de Wakfu étaient de qualité (la BD d'ancestral Z étant complètement barré et le dessin animé diffusé sur France 3 d'une animation exemplaire rivalisant avec ce qui se fait de mieux au Japon).


Conclusion partielle
:
Il se fait tard et j'en ai beaucoup écrit en ce jour donc je vais conclure sur la version noir et blanc du fanart de tête d'article qui m'a été inspiré par le cinquième épisode de la saison 2 de Wakfu diffusé samedi dernier sur France 3 et qui mettait la confrérie du Tofu aux prises avec un Cochon Dragon.





La vidéo combat final entre Tristepin leIop et le béhémoth porcin:





Après l'hommage à dragon Ball, celui à One Piece avec un combo digne de Sanji

dimanche 27 mars 2011

Petit post furtif du dimanche

Hola compadres!
Un petit peu de teasing à la Hideo Kojima pour annoncer ma prochaine publication pour laquelle j'adopterai une approche un peu différente.
J'espère que cela vous plaira.
See ya soon!
This time only the snake is the true hero...ou pas...

jeudi 24 mars 2011

Batman Shagasses Asylum

Petit post sur l'actualité vidéo ludique avec un dessin qui m'a été inspiré par le dernier trailer de "Batman Arkham City".
Pour ceux qui ne s'en souviendraient pas ou qui ne l'auraient pas encore visionné:

Euh c'est moi ou la gent féminine de Gotham a de sérieux problèmes de libido?!


En effet, si le jeu a l'air monstrueusement abouti, doté à la fois de graphismes léchés, de mécanismes de gameplay au poil ainsi que d'une aire de jeu beaucoup plus vaste qu'auparavant, vous pourrez remarquer qu'outre le pantalon moulant racoleur d'Harley Quinn(Dat ass!!!), le justicier milliardaire devra gérer la très féline Sélina(alias Catwoman), visiblement en pleine période de chaleur...
Je crains que tout cela ne soit trop pour un homme normalement constitué et hétéro et Bruce Wayne risque donc fort de succomber à la tentation de se payer du bon temps entre deux missions et ce n'est pas moi qui l'en blâmerai.
Gageons qu'après les mycoses attrapées avec la plantureuse Poison Ivy dans la serre botanique de l'asile d'Arkham, l'homme chauve-souris se décide enfin à se protéger quand il passe à l'action!
Préparez-vous à pénétrer plus profondément dans la ville de Gotham

mercredi 23 mars 2011

Pochette pour la mixtape de Mudabwoy

Voici un petit travail réalisé pour la pochette d'une mixtape regroupant les sons d'artistes des DOM-TOM.

Cover


D'habitude j'évite de frayer avec la Gwada Connection mais bon "bizness is bizness" comme on dit par chez moi...et puis pour une fois que ces avaleurs de rhum produisaient autre chose que ce stimulant démographique qu'est le zouk, je me devais de faire un geste dans leur sens.

Back


Le lien pour télécharger ce pur produit "Lokal": http://www.mediafire.com/?3pp2w8q2buk9gar

dimanche 13 mars 2011

Au japon il n'y a pas que des séismes, il y a aussi des animes

Dans ce contexte de preview nippone de ce qui nous attend l'année prochaine, je poste une petite niouze qui devrait faire plaisir à bon nombre de fan de comics et de mangas:
La Madhouse, un des studios majeurs de l'animation japonaise qui s'était illustré très tôt avec des animes oldschool comme Rémi sans famille et L'ile au trésor par exemple, des adaptations de qualité d'oeuvres littéraires Awesome de mon enfance. Si ces évocations nostalgiques vous laissent de marbre, on peut attribuer plus récemment à la Madhouse la paternité d'oeuvres à succès léchées comme les animes de Trigun, Black Lagoon, Death Note, Claymore etc... ou des bouses comme celui de Devil May Cry, mais on ne s'attardera pas sur cette parenthèse honteuse. Mais ce qui constitue pour moi le plus grand prestige de ce studio d'animation, ce sont ses collaboration avec feu Satoshi Kon, un de mes animateurs préférés, hélas décédé l'année dernière et père de Tokyo Godfather et Paprika, deux de mes films d'animation préférés.
Bref, la Madhouse sait y faire et est en définitive un producteur de "bonne came", c'est pour cela que l'année dernière je n'étais pas étonné d'apprendre leurs projets de collaboration avec Marvel pour adapter en anime de grosses licences issues du monde des comic books du géant américain (aujourd'hui sous la coupe de Mickey & co. *sigh*). Nous avons donc eu droit l'année dernière et en ce début d'année à des adaptations plus ou moins réussies d'Iron Man et de Wolverine (la moins réussie n'est pas celle qu'on croit lorsqu'on remate les trailers diffusés en 2009).
Le studio est aujourd'hui sur le point de récidiver en préparant pour 2010 une version animée des X-Men, qui risque fort d'être rated A for Awesome, mais je vous laisse vous faire votre avis par vous même avec ce teaser:



"Okay Bub, let's try it again!"


Je sais pas pour vous, mais enfin avoir des animes où Wolverine se sert de ses griffes pour faire autre chose qu'ouvrir des conserves de cassoulet/étaler du beurre sur ses tartines, ça fait du bien. Je ne veux pas cracher sur les dessins animés américains relatant les aventures des enfants de l'atome, mais faut dire ce qui est, elles étaient très inadaptées au mutant canadien par leur orientation bon enfant:
En même temps, allez placer dans un dessin animé pour bambins un gars qui se bat avec trois hachoirs de 30CM à chaque mains et qui a tendance à se retrouver en charpie fort d'un facteur d'auto-guérison lui permettant de se reconstituer à partir de son squelette (...).
Ce n'est qu'en 2009 avec les mini-films Hulk VS qu'on a enfin pû voir un Wolverine charclant et découpant joyeusement face à ses ennemis récurrents, et qu'est ce que c'était bon malgré la courte durée (60 min).
Je pense ne pas être le seul à avoir apprécié cette initiative vu que la Marvel a décidé de frayer par la suite avec ces détraqués sanguinaires et pervers de japonais pour des portages pour le petit écran de valeurs sures du studio.
En somme, nous pouvons donc nous attendre à une adaptation bien péchue des aventures de nos mutants préférés qui pourrait enfin être à la hauteur des génériques japonais du dessin animé X-Men du début des années 90:



Premier générique japonais bien punchy






Deuxième génériques japonais, toujours plus badass



Quand on sait que ces openings n'étaient là que pour habiller de manière plus nippone le même dessin animé que celui qui nous a été proposé, j'imagine bien la déception des petits japonais quand ils ont vu ça après le générique:



"Euh Kotaro, c'est moi ou c'est moins badass que le générique?"



Petite note sur l'actualité japonaise:
Quand on voit ce que ces gros fourbes de chinois font comme coups en douce pour tous nous niquer et que ce sont les gentils japonais qui ramassent, on peut se dire que ouais, les jaunes doivent tous se ressembler pour que la nature se trompe au niveau de ceux qu'elle doit punir.

Warning:
J'ai apprécié en son temps le dessin animé "X-men: the animated series", mais il faut dire ce qui est, malgré une certaine fidélité au comics original, il était un peu mou du gland édulcoré au niveau de son action.
  1. see ya soon bubz!

vendredi 11 mars 2011

Quand on est con le silence est Dior

Pour une fois je vous propose un post à double objectif:
-Le premier suit la politique de ce blog qui consiste à tacler à la gorge les divers producteurs de bullshits en tous genres. Je vous propose donc d'apprécier cette petite caricature de l'ange déchu de chez Dior, John Galliano (que l'on pourrait appeler lady Gaga vu son portrait).
En effet, le sieur Galliano s'est tristement illustré récemment en proférant des insultes à caractère raciste envers des boudins jeunes filles qui n'étaient pas assez belles à son goût (...), dans son flot de propos « éthyliquement marqués » on retiendra une évocation de l'amour du créateur de Dior pour Adolph Hitler. Quand on sait le sort que le moustachu le plus célèbre de l'histoire (après Mario) réservait aux tafio...aux homosexuels, on peut se demander si dans le cursus "créateur de fripes de luxe excentrique", les cours d'histoire n'ont pas été remplacés par des leçons de "déhanchement en mode pirate gay/Jack Sparrow".

"Bonjour, c'est bien ici le casting pour inglorious baltringues?"


-Le second objectif est dans la directe continuité du premier car il a pour but d'expliquer ce qu'était le fameux "triangle rose" et mettre un symbole sur le calvaire subi par les homosexuels sous Hitler.
(Allergiques à l'histoire, vous pouvez vous arrêter là)

Un petit insigne rose sur un bel uniforme à rayures, tu m'étonnes que ça tape dans l'oeil du "petit génie" de chez Dior

Pour résumer, les Nazis, dans leur logique imperturbable de signalétique des "indésirables", avaient établis une liste de symboles pour stigmatiser les déviants/gazés potentiels/nuisibles. Ainsi, même s'ils n'étaient pas persécutés dans un pur but d'extermination, les homosexuels se voyaient clairement "demander" de se tenir à carreau, deux condamnation pénales risquant de les faire déporter et ce, pour le "bien et la sureté de l'Etat" comme l'indique la citation suivante:

« Si j'admets qu'il y a 1 à 2 millions d'homosexuels, cela signifie que 7 à 8% ou 10% des hommes sont homosexuels. Et si la situation ne change pas, cela signifie que notre peuple sera anéanti par cette maladie contagieuse. À long terme, aucun peuple ne pourrait résister à une telle perturbation de sa vie et de son équilibre sexuel... Un peuple de race noble qui a très peu d'enfants possède un billet pour l'au-delà : il n'aura plus aucune importance dans cinquante ou cent ans, et dans deux cents ou cinq cents ans, il sera mort... L'homosexualité fait échouer tout rendement, tout système fondé sur le rendement; elle détruit l'État dans ses fondements. À cela s'ajoute le fait que l'homosexuel est un homme radicalement malade sur le plan psychique. Il est faible et se montre lâche dans tous les cas décisifs... Nous devons comprendre que si ce vice continue à se répandre en Allemagne sans que nous puissions le combattre, ce sera la fin de l'Allemagne, la fin du monde germanique.»
Discours du chef nazi Himmler sur l'homosexualité prononcé le 18 février 1937
Trois ans plus tard, Himmler se décidait à ne plus faire sa tafio...dissimuler les desseins Nazis envers les homosexuels en assénant le 16 Novembre 1940:
« II faut abattre cette peste par la mort.»

Je pense que vous voyez où je veux en venir, et je ne vais pas m'épancher indéfiniment sur ce sujet: si vous avez lu ce sujet jusqu'au bout, je vous devine assez curieux pour le faire par vous même grâce à la magie d'internet entre deux recherches sur "rule 34".

Je voudrais juste conclure par ces quelques mots:
Les Juifs n'étaient pas les seules cibles des Nazis, ils étaient certes au sommet de leur liste des nuisibles, mais bien d'autres critères pouvaient rendre "indésirables" une origine ethnique, un courant de pensée, un mode de vie etc. Je vous propose donc dans ma grande bonté, un aperçu de la classification Nazie afin que vous puissiez vérifier que vous n'appartenez pas à une des "catégories déportables". (Cette mesure vise à vous éviter de cocher les mauvaises cases si d'aventure vous avez à remplir un formulaire d'inscription aux différentes amicales du petit moustachu qui fait toujours autant fureur).

rouge, rose, vert, jaune et bleu, le plus valeureux des héros, bioman, bioman...Ah non, c'est pas ça!?


Warning:
je ne suis pas homophobe ni "homophile", mon permis de gifler est de catégorie AB (AntiBullshits) et s'applique à toutes les strates de la population, en cela, je me considère comme un ambassadeur de la tolérance et un ennemi féroce de toutes les formes de discrimination!

lundi 7 mars 2011

I'm back!



Hi mates!
Cela f'sait un sacré bail que je ne vous avait pas abreuvés de mes doux billets, je m'en excuse, cela était indépendant de ma volonté et je peux vous assurer que je vous reviens plus badass que jamais!
Je préviens les âmes sensibles que certains de mes futurs posts risquent d'êtres quelques peu "politiquement incorrects", je m'en excuse d'avance...ou pas!

Je commence en douceur en vous proposant un petit dessin illustrant mon escapade en terres normandes.

Dessin un peu mensonger,en vrai le temps était tout pourri!


Au programme de ce petit séjour:
-Visite du mémorial de Caen et du cimetière américain de Colleville
-Pluie
-Gueuleton de ouf-malade au "Drakkar" à Deauville (Awesome!)
-Nuit et ptit dèj à l'hôtel "Le Normandy"
-Vent
-Participation à l'économie locale (ou plutot à l'enrichissement des producteurs de cidre^^)

Coming soon:
J'ai été marqué par le mémorial/musée de la guerre et le cimetière américain, et en ma qualité d'amoureux de l'histoire, et plus précisément de l'histoire martiale, je prépare un petit hommage à tous ces combattants tombés pour défendre leurs patries, surveillez donc l'actualité du blog mes jeunes amis, ça peut tomber n'importe quand ;).
See ya soon!